jeudi 17 janvier 2019

couleurs et forme avec Brigitte Dumerac et Jane Klares

Exposition  couleurs et forme avec Brigitte Dumerac (peinture) et Jane Klares (sculpture)

du vendredi 18 janvier au dimanche 27 janvier 2019Vernissage jeudi 24 janvier à partir de 18 h


19 rue du pont Louis Philippe 
Local section PCF - 4 eme - 75004 PARIS

jeudi 29 novembre 2018

eddy mettalo soudart et patrick dunand - maison des arts de rueil malmaison


Objectif soudure exposition de Eddy Metallo-Soudart et de Patrick Dunand 
du 28 novembre 2018 au 11 janvier 2019
vernissage jeudi 29 novembre de 18h à 22h 

entrée libre du lundi au mardi de 10h à 20h - samedi de 9h30 à 12h

Maison des arts de Rueil Malmaison
3 rue du Prince Eugène

mardi 13 novembre 2018

sybille et didier mathiaud - père et fille à la mu gallery

Didier et Sybille Mathiaud (Variations chromatiques – Sculptures et Peintures - Père/Fille), artistes membres du collectif Les Seize Anges.
Pot de décrochage le vendredi 16 novembre 2016 de 18 h à 21 h 


Didier Mathiaud "Sculpteur de marbre"
Didier Mathiaud  aime sculpter les marbres du sud de la France dont la palette de couleurs l’émerveille : rose de Vitrolles , rouge de Cosne minervois, bleu des Alpes mais aussi le Noir de Belgique et les blancs immaculés de Carrare  suite à des séjours à Pietrasanta .Il puise son inspiration dans la forme des pierres qu’il découvre et sa curiosité pour les travaux  des sculpteurs contemporains.


Sybille Mathiaud
"Mon travail se décline sous différentes « formes » : techniques (huile, encre, collage …), genres (abstrait, figuratif), etc. La nature, mes envies, la psychologie humaine sont tellement denses et diverses que j’aime à les appréhender sous différents angles, différentes sensibilités, pour mieux en dessiner le contour et la complexité. Mes carnets de voyage, la danse et la vie quotidienne sont autant de touches élémentaires à mon processus créatif. Pourquoi choisir entre figuration, illustration ou abstraction ? Encre, dessin, peinture à huile ou sérigraphie ? Qu’il s’agisse de compositions gestuelles, d’humains ou de paysages, l’œuvre se développe naturellement. Il suffit qu’elle soit porteuse de sens et d’émotion."
Entrée libre mardi > samedi
13h30 > 19h30 

mu gallery 53 rue Blanche, 75009 Paris 

Tel.  33 6 87 88 73 64
métro  Blanche - ligne 2
bus  68 et 74 - station Blanche Calais
Parking Mansart  7 Rue Mansart 75009 Paris
AUTOLIB   70 Boulevard de Clichy -75018 Paris

Anita Malagré _Valérie Fanchini _mu gallery


Anita Malagré
"Sur un fond travaillé en plusieurs passages, je commence par créer une parcelle couleur /forme, jusqu’à ressentir dans ce noyau une certaine force que j’essaie de déployer, de structurer à l’aide de papier froissés, poncés, en relief ou se fondant dans la peinture initiale."



Valérie Fanchini
«En associant le verre au métal dans des œuvres figuratives ou abstraites, Valérie Fanchini travaille avec les notions d’ambivalence, d’interdépendances, de complémentarité et d’équilibre qui sous-tendent sa création depuis le début. Un travail tout en puissance et en finesse à l’image de cette artiste qui au cœur de son atelier de Malakoff, avec la force de son énergie créative, découpe au chalumeau, soude à l’arc, broie, ponce, cuit, usine des pièces de cristal, de verre, de bronze ou d’acier, pour en extraire des œuvres d’une étonnante complexité, entre pesanteur et légèreté.»
Catherine Rigollet

 Exposition du 20 novembre au 15 décembre 
Du travail en duo d'Anita Malagré et Valérie Fanchini (Lumières et connivences – peintures et sculptures), artistes membres du collectif Les Seize Anges.

Vernissage le jeudi 22 novembre à 18h00, avec la
présence des artistes

Entrée libre mardi > samedi
13h30 > 19h30 

mu gallery 53 rue Blanche, 75009 Paris 

Tel.  33 6 87 88 73 64
métro  Blanche - ligne 2
bus  68 et 74 - station Blanche Calais
Parking Mansart  7 Rue Mansart 75009 Paris
AUTOLIB   70 Boulevard de Clichy -75018 Paris


vendredi 12 octobre 2018

portes ouvertes ateliers d artistes rueil malmaison

Le  13 et 14 octobre de 14h à 19h 
c'est ce week end - portes ouvertes ateliers d'artistes de la ville de Rueil- Malmaison 

télécharger le plan en savoir + - télécharger le quiz enfants 

mercredi 3 octobre 2018

martine salzmann- galerie artedomus















































À l'occasion de l'inauguration du nouvel espace de la galerie ARTEDOMUS

 Véronique de Poulpiquet présente
MARTINE SALZMANN

Interview

Vernissage
Jeudi 18 octobre de 18 h à 21h30
19h : L'artiste, slam-poésie de Claudette Belhassen
19h30 : présentation de l'exposition par Martine Salzmann
  
CHEMINEMENTS 
Peintures, papiers et dessins de la forêt de Fontainebleau

De la peinture en passant par le papier et les techniques mixtes, Martine Salzmann voyage au gré des métamorphoses de la pensée créatrice.
Depuis 2002 elle se consacre principalement à la forêt de Fontainebleau, non seulement en raison de sa beauté, mais parce qu'à la fin du 19e siècle, celle-ci a été le berceau des prémices d'une modernité libérée de l'académisme.

Dans cette lignée Martine Salzmann s'inspire du monde végétal pour se libérer des actuels diktats du monde artistique. Elle joue avec différentes attitudes artistiques comme l’improvisation, la conceptualisation, l'observation, la centration, l'engagement énergétique et la durée créatrice. La diversité des approches magnétise sur la toile les complémentarités, les singularités, les oppositions. Cet espace instable favorise la richesse des frottements qui fertilisent la création. Entre les couples dialectiques, énergie et matière, chaos et géométrie, ombre et lumière, se réveillent les jeux de forces qui nourrissent la vie sensible et l'esprit.


Exposition du 19 octobre au 17 novembre 2018

121-123 rue de Fontenay / 94300 Vincennes

Parking indigo Pompidou à proximité au 168 Rue de Fontenay

vdepoulpiquet@galerie-artedomus.com                                  http://www.galerie-artedomus.com

tél : 06 99 45 92 66



jeudi 28 juin 2018

Marie verbois - littoral - mugallery

Littoral exposition de Marie Verbois  du 26 juin au 14 juillet 2018
Vernissage jeudi 28 juin à partir de 18 h
 
J'aime cette zone  sable - eau - ciel qui fait la particularité de certains caps, grèves, zones côtières, rivages.
… Ce paysage qui s’arrête et se continue en horizon,  en reflets  lointains, projette quantité de visions : flore de dune, ombres zébrées sur le sable, flots qui s’étreignent  sans relâche, jeux de transparences mousseuses et fourmillement d’écume … Enfin  la vague qui rythme et ramène le regard vers l'infiniment petit, du grain de sable à la laisse de mer.
Dans mon paysage-océan se reflète  d'autres paysages intérieurs, les plages d’enfance,  des anfractuosités humides, une pêche miniature dans les rochers, un rêve de lagune, de baigneuses, de galets , de pastels détrempés, de serviettes oubliées, de bois flotté en souche ballotée, enfin de rochers , blockhaus enlisés.
Le bout de cela... comme une marche in tranquille, juste le temps de saisir d’autres visions plus inquiétantes commune au monde entier, celles des  batailles patientes ou rageuses que mène l’océan contre le littoral. Enfin, la montée des eaux, phénomène climatique largement épandu, disparition des îles, des deltas, de terres  basses agricoles.
La menace est bien là pourtant, c’est un nouveau paysage qui s’impose à coups de tempêtes, de vent, de houle sur un urbanisme hasardeux et trop optimiste, dénué de sagesse sans cesse succombant aux tentations argumentaires et commerciales,  et qui s’effondre inlassablement.
…. de plus loin que viennent les menaces, le ciel trop échauffé par nos sociétés industrielles et consommatrices d’énergie, gaspillages  et pollutions immenses, des îles  flottantes de plastique, une faune épuisée de saleté, les eaux sont appelées à monter inexorablement par la fonte des glaciers et la dégradation du climat.
Un jour, c’est déjà là !!!!
 
Claude Lévi-Strauss disait dans Tristes Tropiques :
« Au lieu que le littoral ébauche, comme autrefois, une image anticipée des solitudes océaniques, il devient une sorte de front, où les hommes mobilisent méthodiquement toutes leurs forces, pour donner l’assaut à une liberté dont ils démentent l’attrait par les conditions dans lesquelles ils acceptent de se la ravir.
Les plages où la mer nous livrait une agitation millénaire, étonnante  galerie où la nature se classait à l’avant- garde, sous le piétinement
des foules ne servent plus guère qu’à la disposition et à l’exposition
des rebuts. »

Entrée libre mardi > samedi
13h30 > 19h30 

mu gallery 53 rue Blanche, 75009 Paris 

Tel.  33 6 87 88 73 64
métro  Blanche - ligne 2
bus  68 et 74 - station Blanche Calais
Parking Mansart  7 Rue Mansart 75009 Paris
AUTOLIB   70 Boulevard de Clichy -75018 Paris